mercredi 21 mars 2007

Decalage Horreur

Je suis allé hier soir à l'avant première du nouveau film de Thierry Knoll "Décalage Horreur". Un court métrage d'environ 10 minutes. La projection a eu lieu à la salle du cercle de Bishheim et j'ai été très surpris de voir autant de passionnés de courts métrages.

A priori l'oeuvre de Thierry KNOLL était très attendue.

La soirée a débuté vers 20H30. Fidèle à lui même, Thierry KNOLL nous a offert un show à la Rocky Balboa.Absent depuis moins longtemps que Stallone à l'écran PUL'VISION n'avait plus réalisé de court métrage depuis 4ans. Pour autant l'association n'est pas restée inactive puisqu'elle a organise depuis quelques années le festival "Ose ce court" à Bischheim. Ah, quand le démon du 7ème art, même court, vous tient !!!

Mais revenons à notre soirée d'hier qui m'a fait frémir, limite pleurer pour les plus sensibles, tant le synopsis et les acteurs étaient prenants et convaincants. L'action se situe en 1991, pendant les conflits armées en Yougoslavie.Trois militaires serbes arrivent en maître dans une ferme où habite une gentille petite famille Yougoslave. Je ne vous donne pas de détail des exactions commises que découvrent deux journalistes venus faire un article pour la presse française. L'un d'entre eux est joué par Pierre Troetsler, qui a joué dans deux de mes courts. Je ne vous cacherai pas que c'est mon acteur fétiche et que je me suis rendu à cette projection pour conforter mon opinion quant aux qualités d'acteur de Pierre à qui j'adresse un grand Bravo pour sa prestation. Il a su par ses expressions, ses attitudes et ses répliques (même brèves) faire passer toute l'émotion et la sensiblité du film et que tout être humain devrait ressentir dans de pareils circonstances.

Passé le générique de fin, alors que nous étions tous sans voix, sous le choc des images et dans la réflexion du message clairement transmis par Thierry Knoll, nous avons pu profiter d'un délicieux making off plein d'humour qui a redonné un peu de légèreté à la soirée qui s'est achevée par un verre de l'amitié et un bon buffet pour les plus affamés ;-)

Voilà je tenais à tirer mon chapeau à Thierry KNOLL et à toute son équipe pour cet excellent court métrage que nous retrouverons très certainement dans de nombreux festivals.





1 commentaire:

Pierre a dit…

Que d'éloges...Merci Eric !