mardi 21 août 2007

Retour sur "Rien qu'une fois"

Je viens de faire un tour sur le site de TV campus et j'ai lu l'article de presse des DNA sur le festival Marathon Video. Une agréable surprise que notre court métrage "Rien qu'une fois" a été sité. Voici la copie de l'article:

PERFORMANCES TOUT COURT Belle réussite pour le premier marathon du court métrage organisé par TvCampus : 28 équipes ont réalisé des films de quatre minutes en 48h, projetés et récompensés au Star St-Ex dimanche soir.
Le marathon du court est "né de l’idée que tout le monde a une caméra aujourd’hui et peu faire du montage vidéo sur son ordinateur. Alors plutôt que mettre le résultat sur Internet, mieux vautle voir sur grand écran". Cent dix participants ont pris au mot l’animateur de TV Campus, MuammerYILMAZ. A ses côtés, le réalisateur strasbourgeois et président du jury Gabriel Goubet s’est dit "enthousiaste, car mettre les gens sous contraintes donne toujours des choses intéressantes".
Dans un premier temps, l’effervescence autour du thème "A la folie", filmée par TV Campus depuis l’annonce vendredi soir, s’est révélée aussi captivante que les courts métrages. Où l’on voit certaines équipes vouloir "faire du Lynch mais avec des ninjas", d’autres qui ont "réfléchi, stagné, et maintenant, hésite[nt]", ou encore des "stars qui font des caprices". Pour le décor, les premiers ont opté pour l’étroitesse de leur chambre d’étudiant, les seconds pour la verdure bucolique de Strasbourg-campagne. Tous, en tous cas, ont fait dans le système D, "chariot du Lidl pour l’effet de pixélisation" et "deux bières pour l’inspiration".
Au final, ce sont 25 films qui sont arrivés dans les temps. Du très bon au très banal. Comme chez les grands, les lubies des réalisateurs prennent parfois le dessus, par exemple dans "Mourir à la folie", et le public s’y perd. Mais quand le scénario tient un temps peu soit la route, les spectateurs apprécient, comme dans "Rien qu’une fois", simple mais beau.
Le jury a choisi de récompenser "En attendant Stéphane", au pied d’une HLM parler pour passer le temps et "Cherchez Charlie", reportage de rue coloré et dynamique ; le public a atribué son prix à "Nina", chronique d’une famille en deuil ; et "A la folie" a reçu le prix du meilleur scénario pour le machiavélisme de son héroïne. Devant un tel succès, rendez-vous est donné l’année prochaine pour un second marathon.
Solann Battin
DNA, Pages Locale, Edition du 13/06/07

1 commentaire:

Pierre T. a dit…

Juste récompense pour ce petit film qui aurait sans doute mérité un Prix à ce Festival. Bravo !